Un jardin zéro déchet.

jardin zéro déchet

L’arrivée du printemps rime souvent avec la reprise du jardinage pour certains. Toutefois, comme toutes les autres « pièces » de la maison, l’entretien du jardin engendre sa quantité de déchets. Voici quelques conseils pour un jardin zéro déchet ou presque.

Que vous disposiez d’un grand jardin, d’une petite parcelle ou de simples jardinières sur le balcon, le jardinage génère rapidement beaucoup de déchets. Il peut s’agir de déchets verts (résidus de tonte ou de taille, etc.) mais surtout de déchets plastiques ou autres comme les emballages (de plantes, d’engrais ou de produits pesticides) ou encore des outils abîmés dont on ne sait que faire.

Les déchets verts de jardin.

De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque les déchets verts de jardin ? Simplement de tous les « restes » de jardinage, tels que les restes de tonte de pelouses, de taille, de désherbage, les déchets du potager ou encore les feuilles mortes. Chaque année, plusieurs tonnes de ce type de déchets sont jetés ou déposés en déchetterie. On ne se rend pas toujours compte que l’on pourrait non seulement diminuer cette quantité de déchets mais qu’ils pourraient également profiter à notre jardin en suivant quelques petites recommandations.

La pelouse.

Afin d’éviter les déchets de tonte, nous vous conseillons d’opter pour une tondeuse « mulching » dont le principe est de broyer l’herbe très finement et de la laisser sur place. Ainsi, plus besoin de ramasser l’herbe coupée et l’herbe ainsi finement broyée sert d’engrais naturel pour votre pelouse. Vous économisez donc du temps, des déchets et vous n’avez plus besoin de fertiliser votre pelouse. Dans le même ordre d’idées, évitez justement de (trop) fertiliser votre pelouse. En effet, si elle a bien été implantée, ce n’est simplement pas utile d’utiliser du fertilisant sur une pelouse. Cela va augmenter la croissance et vous devrez tondre plus souvent et ce n’est pas nécessaire.

Enfin, afin d’éviter de devoir tondre, vous pouvez également créer des espaces différents qui allient esthétique, réduction des besoins de tonte mais également biodiversité. Par exemple, vous pouvez créer une prairie fleurie, en choisissant bien les espèces que vous y placerez, elle demandera un minimum d’entretien (un fauchage annuel), sera un terrain idéal pour la biodiversité de votre jardin, mais également un plaisir pour les yeux. En ce sens, vous pouvez aménager une rocaille, c’est-à-dire un petit (ou grand) espace de jardin composé de plantes, fleurs et rochers. Lui aussi permet le développement d’une biodiversité et ne demande que peu d’entretien.

Les feuilles mortes.

Le ramassage des feuilles mortes représente une des plus grandes sources de déchets dans le jardin. Or, les feuilles mortes n’ont pas forcément à être ramassées et jetées. En effet, vous pouvez simplement les laisser sur le sol, elles se décomposeront et apporteront les nutriments nécessaires aux végétaux présents. Si vous avez vraiment beaucoup de feuilles mortes dans votre jardin et que vous souhaitez les ramasser, pensez à le faire en passant la tondeuse mulcheuse. Ainsi, les feuilles seront broyées et serviront d’engrais pour fertiliser votre gazon ou autre.

Enfin, vous pouvez les ramasser pour les stocker afin d’équilibrer votre compost.

Créez votre propre compost.

Un compost à domicile cela ne vous coûtera pratiquement rien, au contraire cela vous permettra de faire des économies. En effet, une partie de vos déchets ménagers (organiques) pourront y être ajoutés, il en va de même pour les déchets verts de votre jardin. Vous pourrez ensuite utiliser votre compost comme engrais 100% naturel pour vos plantations. C’est tout bénef puisque c’est une belle façon de valoriser vos déchets et de faire des économies. Vous économiserez aussi du temps, puisque vous n’aurez plus à vous rendre à la déchèterie.

Les autres déchets.

Diminuez le plastique.

Même au jardin, les emballages en plastique se multiplient rapidement. Que ce soit les sacs de terreaux ou d’engrais ou encore les pots en plastique des plantes, la quantité de plastique monte vite. Afin de minimiser ce type de déchets qu’il n’est pas possible de valoriser, faites-y attention lorsque vous achetez du matériel pour votre jardin. Favorisez les emballages en matière recyclée ou biodégradable (c’est généralement clairement indiqué sur l’emballage même). Certaines jardineries proposent des plantes en boutures, sans pot, cela vous évite des déchets inutiles puisque vous allez de toute façon les replanter.

Évitez les pesticides.

Les pesticides sont aussi dangereux pour notre santé que pour l’environnement. C’est pourquoi il est recommandé de les éviter tant que possible. Notez également que certains herbicides comme le glyphosate sont même interdits pour les particuliers depuis quelques années. Il existe des solutions naturelles si vous souhaitez vous débarrasser de certains parasites même si le mieux reste généralement de laisser faire la nature. Il est toutefois possible de bien choisir les plantes et fleurs que vous placez ensemble afin d’éloigner certains insectes par exemple. Enfin, tous les pesticides sont généralement vendus dans des emballages en plastique que vous ne pourrez pas recycler.

Une meilleure gestion de vos outils.

Les outils défectueux ou simplement inutilisés constituent aussi une grande quantité de déchets de jardin. Vous avez besoin d’un appareil spécifique de manière ponctuelle ? Plutôt que d’acheter des outils que vous n’utiliserez pas souvent, pensez à les emprunter ou à les louer dans un magasin de bricolage par exemple. Ce sera plus économique et écoresponsable. Puis vous n’aurez pas à les stocker chez vous, surtout que les outils de jardinage prennent souvent beaucoup de place !

Si vous possédez des outils (tondeuse, broyeuse, coupe bordures, etc.), pensez à bien les entretenir et à les réparer au besoin avant de les jeter s’ils ne fonctionnent plus. Vous leur assurerez une plus grande longévité.

Enfin, tout comme les autres appareils électriques, vous pouvez trouver des outils de jardin en seconde main. Pensez également à acheter des outils de qualité, qui dureront plus longtemps et n’auront pas besoin d’être remplacé au bout de quelques utilisations seulement. Les outils de jardin électriques ont également un label énergétique, pensez à en tenir compte lors de votre achat.  

Pour plus de conseils pour une consommation durable, consultez régulièrement notre blog.