La consommation d’énergie des Français·e·s.

consommation énergie francais

Vous ne l’ignorez sans doute pas, la situation sur le marché de l’énergie est compliquée depuis ces derniers mois en France. Si nous n’avons pas de solution quant à l’augmentation des tarifs de l’énergie, nous avons une marge de manœuvre en ce qui concerne notre consommation. Quelle est la tendance de consommation en France ? Nous vous en disons plus.  

Lorsque l’on parle de la consommation d’énergie d’une population, il faut bien distinguer deux choses : la consommation totale du pays et la consommation moyenne d’un ménage type.   

La consommation totale d’un pays reprend la consommation non seulement des foyers du pays en question, mais également des industries, des transports, l’agriculture, etc.   

La consommation moyenne des ménages reprend, quant à elle, comme son nom l’indique, la moyenne de l’ensemble des consommateur·rice·s du pays, parfois par région.   

La consommation d’électricité des Français·e·s.   

En 2020, la consommation totale d’électricité enregistrée en France était de 460 TWh, contre 476.1 en 2019.  

Pour information, 1 térawattheure = 1 milliard de kilowattheures. 

  • 45% : les professionnels  
  • 38% : les résidentiels  
  • 17% : les grandes industries 

Vous pouvez le constater, la consommation résidentielle en France représente 38% de la consommation totale du pays. Soit, plus d’un tier de la consommation de toute la France. La plus grande partie de la consommation étant bien sûr couverte par les professionnels.   

Sur base de la consommation totale d’électricité des ménagers français, il peut être calculé que chaque Français·e consomme chaque année en moyenne 2223kWh.  

Notez que ce chiffre ne représente pas vraiment la réalité de la consommation d’un ménage puisqu’il faut aussi considérer tout un panel d’autres facteurs pour savoir exactement consomme un foyer (les habitudes de consommation, le type d’habitation, le nombre d’habitant·e·s, etc). Il s’agit donc simplement d’une moyenne pondérée de la consommation totale des ménages, divisée par le nombre d’habitants.   

La réalité est donc bien plus nuancée et variable que cela. En effet, la consommation électrique peut grandement varier en fonction d’un grand nombre d’éléments. La consommation moyenne que nous avons exprimée ci-dessus représente donc la consommation “standard”, mais il faut savoir que la fourchette peut être bien plus large que cela.    

La consommation d’électricité peut évidemment aller d’un extrême à un autre. Cela dépend d’abord et surtout du type de chauffage qu’utilise le ménage. S’il s’agit d’une habitation “tout-électrique”, il va de soi que la consommation sera nettement plus haute que si l’électricité n’est utilisée que pour l’éclairage et les électroménagers. La consommation d’électricité dépend également bien sûr du type d’habitation ainsi que du nombre d’habitant·e·s. 

En fonction de ces critères nous avons pu déterminer la moyenne de la consommation en électricité des différents profils :  

Type de logement et nombre d’habitant·e·s Tout-électrique Éclairage et électroménagers
Une personne seule dans un studio de 20m² 2.400 kWh/an 600 kWh/an
2 personnes dans un appartement de 60m² 7.200 kWh/an 1.308 kWh/an
4 personnes dans une maison de 120m² 18.796 kWh/an 2.904 kWh/an

Quels facteurs influencent la consommation d’électricité ?  

  • Le nombre de personnes composant le ménage. C’est l’un des facteurs les plus décisifs en ce qui concerne la consommation d’électricité. En effet, entre un foyer composé d’une seule personne ou de deux personnes, la consommation passe, en toute logique, du simple au double.   
  • Le type de chauffage. Bien entendu, un ménage qui se chauffe à l’électricité consommera nettement plus qu’un foyer chauffé au gaz naturel ou autre.  
  • Les équipements électriques et électroniques. Le nombre d’appareils dont vous disposez et que vous utilisez détermine bien sûr votre consommation électrique. Que ce soit vos électroménagers (frigo, machine à laver, lave-vaisselle, aspirateur, micro-ondes, etc.) ou vos appareils électroniques (télévision, ordinateur,smartphone, modem internet, etc.), soyez attentif·ve à leur label énergétique lorsque vous les achetez.  Notez également que les appareils électriques ou électroniques laissés en veille ou branchés alors que vous ne les utilisez pas, représentent une consommation qui pourrait facilement être évitée et économisée. 
  • Les habitudes de consommation. Est-ce que vous travaillez depuis la maison ou est-ce que vous êtes absent·e toute la journée ? Vous avez l’habitude de faire vos machines de linge le soir et les weekends ? Tous ces éléments peuvent considérablement faire baisser ou monter votre consommation électrique.  
  • La saison et l’isolation. Si vous vous chauffez à l’électricité, bien entendu, votre consommation d’électricité sera plus importante en automne et en hiver. Il va également de soi que si l’hiver est particulièrement long et/ou rude, vous devrez chauffer davantage votre habitation et votre consommation en sera impactée. En ce sens, la qualité de l’isolation de votre habitation a également une grande importance quant à votre consommation d’énergie. En effet, chauffer une habitation pas ou mal isolée équivaut à chauffer pour rien, puisque la chaleur s’enfuit entièrement ou en partie vers l’extérieur. Il est donc important de prendre cet élément en considération.  

La consommation de gaz des Français·e·s.   

En 2020, la consommation totale de gaz enregistrée en France était de 445 TWh contre 476 TWh en 2019. La consommation gazière a donc diminué, mais, sans surprise, puisque les températures ont été plus douces et par conséquent, la consommation de gaz de chauffage a baissé.  

Voici la répartition de cette consommation en fonction des secteurs :  

  • 60.2% : distribution publique et régies  
  • 29.9% : industries 
  • 9.9% : production d’électricité  

En ce qui concerne la consommation moyenne de gaz des ménages français, celle-ci est de 11.186kWh par an. Toutefois, tout comme pour l’électricité, il ne s’agit là que d’une moyenne qui peut être sujette à de grandes disparités selon l’usage du gaz.  

Le premier élément à prendre en compte est le type de chauffage, puisqu’il est évident qu’une habitation chauffée au gaz consommera bien plus de gaz qu’une habitation chauffée par une autre énergie. Il faut également prendre en compte le nombre d’habitant·e·s ainsi que le type de logement (superficie et qualité de l’isolation).  

Type de logement et nombre d’habitant·e·s Chauffage au gaz Cuisson et eau chaude
1 personne seule dans un appartement de 25m² 1000 kWh/an 1430 kWh/an
2 personnes dans un appartement de 60m² 2000 kWh/an 2580 kWh/an
4 personnes dans une maison de 120m² 7300 kWh/an 4590 kWh/an

Il s’agit bien sûr là de moyennes et il faut considérer que celles-ci concernent des habitations récentes et bien isolées. Cette variable peut nettement faire augmenter la consommation de gaz surtout en ce qui concerne le chauffage. Voici les mêmes calculs pour des habitations anciennes et mal isolées :  

Type de logement et nombre d’habitant·e·s Chauffage au gaz
1 personne seule dans un appartement de 25m² 3880 kWh/an
2 personnes dans un appartement de 60m² 8600 kWh/an
4 personnes dans une maison de 120m² 25.000 kWh/an

Vous pouvez constater que la différence peut être énorme en fonction de la qualité de l’isolation de l’habitation. En effet, on peut voir ici une augmentation allant de 20 à 30%. Ce qui peut être améliorer par de simples adaptations de votre habitation. 

Quels facteurs influencent la consommation de gaz ?  

Ils sont assez semblables aux facteurs influençant la consommation d’électricité à quelques détails près.  

  • Les habitudes de consommation. Si vous chauffez votre habitation au gaz, la consommation dépend de comment vous chauffez, c’est-à-dire à quelle fréquence mais également à quelle température. Notez que diminuer votre chauffage d’un seul degré peut représenter une diminution conséquente de votre consommation annuelle.   
  • Le bon entretien du système de chauffage. Que ce soit votre chauffe-eau, chaudière ou vos radiateurs, ils ont besoin d’être entretenus correctement. En effet, un bon entretien permet le fonctionnement optimal de votre installation, mais réduit également notablement la consommation de gaz. Pensez donc à faire entretenir votre chaudière (c’est d’ailleurs une obligation) ainsi qu’à faire purger vos radiateurs avant l’hiver, vous éviterez également les pannes.  
  • La bonne utilisation du thermostat. Si votre habitation dispose d’un thermostat, celui-ci permet de réguler la température de manière optimale en fonction de vos habitudes et de votre présence ou non. Cela vous permet donc de faire pas mal d’économies d’énergie en évitant de chauffer inutilement lorsque vous êtes absent(e) par exemple.  

Comment connaître votre consommation d’énergie ?   

Le meilleur moyen de maîtriser sa consommation d’énergie, c’est bien sûr d’abord de la connaître. Que ce soit pour l’électricité ou pour le gaz, la première chose à faire est de relever vos index afin de connaître votre consommation exacte pour une période définie.   

Si vous avez choisi le paiement mensuel, vous recevrez bien sûr, une fois par an, votre régularisation annuelle reprenant votre consommation totale pour une période précise. Il est cependant important de suivre votre consommation tout au long de l’année afin de ne pas avoir de mauvaise surprise lors de la régularisation. 

Notez qu’aujourd’hui, grâce aux compteurs communicants Linky et Gazpar, vous n’avez plus à effectuer vos relevés d’index car ils sont automatiquement enregistrés. Vous pouvez d’ailleurs suivre votre consommation de manière régulière et détaillée via votre compte client Enedis

Si toutefois vous ne disposez pas encore de compteur(s) communicant(s), nous vous expliquons comment calculer votre consommation d’électricité et de gaz.  

Calculer sa consommation d’électricité.   

Pour l’électricité c’est assez simple, il vous suffit de relever vos index et de soustraire le relevé précédent, la différence représente le nombre de kWh que vous avez consommés entre ces deux relevés.   

Exemple :

Index du 01/03/2021Index du 01/08/2021Calcul
10.367 (Heures pleines)10.867 10.867 – 10.367 = 500 kWh
10.430 (Heures creuses)11.030 11.030 – 10.430 = 600 kWh

Ici, on peut donc voir que la consommation de jour entre le 01/03/2021 et le 01/08/2021 est de 500 kWh et de 600kWh en nuit.   

Effectuer ce calcul de temps en temps vous permet ainsi de voir où en est votre consommation, mais également s’il devait y avoir une anomalie (surconsommation par exemple), ou encore s’il est nécessaire d’augmenter le montant de votre échéancier.   

Calculer sa consommation de gaz.   

Le principe pour calculer sa consommation de gaz est le même que pour l’électricité. À la différence que le compteur affiche la consommation de gaz en m³ et non pas en kWh, il faut donc faire une petite conversion afin de connaître sa consommation dans la bonne unité de mesure.   

En effet, votre fournisseur vous facturera des kWh et non pas des m³ lors de la régularisation. Pourquoi ? Simplement parce que le gaz ne produit pas toujours la même quantité d’énergie pour une même quantité nette de gaz brûlé. Cette conversion est donc à l’avantage des consommateur·rice·s.   

Comment convertir m³ en kWh ?  

Le calcul est en réalité assez simple. Il faut bien sûr commencer par faire la différence entre votre index actuel et le dernier index pour obtenir la consommation en m³ sur une période donnée. Ensuite, il faut multiplier cette somme par le coefficient de conversion. Celui-ci est présent sur votre facture de régularisation et est calculé par votre gestionnaire de réseau. En fonction de plusieurs facteurs (type de gaz, altitude, pression, etc.), un m³ de gaz représente entre 10 et 12 kWh. Si vous ne connaissez pas votre coefficient exact, pour avoir une idée, vous pouvez donc multiplier la consommation en m³ par 11.  

Exemple :

Index du 01/01/2021Index du 01/08/2021Coefficient de conversionCalcul
6259703211,22067032 – 6259 = 773m³ X 11.2206 = 8673.52kWh

Pour terminer…  

Vous avez pu le constater, la consommation énergétique d’un ménage peut être très variable en fonction d’un certain nombre de facteurs. L’important est de tenir sa consommation d’électricité et de gaz à l’œil tout à long de l’année. Adoptez des gestes de simples qui feront diminuer votre consommation et par conséquent, votre facture d’énergie. Votre portefeuille vous en remerciera et la planète également !