La cohabitation, pas seulement pour les étudiants !

Cohabitat

Le mois dernier, nous avons parlé pour la première fois de modes de vie alternatifs, dans notre article sur les Tiny Houses. Ce mois-ci, nous discuterons du « cohabitât » et de « l’habitat groupé », deux modes de vie en communauté. Pourquoi y recourir et quel impact cela a-t-il sur votre facture d’énergie ? On vous dit tout dans cet article.

« Cohabitât » vs. « Habitat groupé ».

On ne sait pas vous mais nous étions convaincus que les termes “cohabitation” et “vivre ensemble” ou “habitat groupé” étaient synonymes. Et pourtant, il s’agit bien de deux modes de vie différents !

Dans le cohabitât, il s’agit de différentes familles qui ont leur propre maison ou appartement mais souvent avec une cuisine et une salle à manger communes. Les espaces comme la salle de bain ou le salon ne sont pas partagés. Ce mode de vie en communauté est assez répandu aux États-Unis et au Danemark.

Lorsque l’on parle d’habitat groupé, nous entendons une maison communautaire ou un appartement partagé. Plusieurs familles (célibataires) vivent ensemble et chacune a sa propre chambre. La salle de bain, le salon, la cave, etc. sont utilisés par tous les résidents. Les résidents n’ont souvent aucun lien de parenté entre eux.

Les avantages.

Le plus grand avantage bien sûr, c’est les économies à réaliser ! Vous ne devez dépenser que la moitié ou le tiers en loyer, entretien, assurances… Vous pouvez également, par exemple, souscrire un abonnement de streaming en famille, ce qui est toujours moins cher que si vous deviez y souscrire seul(e).

En outre, vous pouvez louer ou acheter plus facilement une maison plus grande, ce qui pourrait être hors de votre budget lorsque vous achetez ou louez seul(e). Avec l’habitat communautaire, vous pouvez également disposer d’un grand jardin, que vous partagez avec les autres résidents.

De plus, vous avez toujours de la compagnie si vous en avez besoin. Cuisiner et manger ensemble ? Quel bonheur !

Avec le cohabitât, vous disposez également d’un réseau social solide, car vous êtes proche de vos voisins. Vous pouvez disposer d’un espace de stockage commun, où vous pouvez  vous prêter des objets et des outils. Pensez à une tondeuse à gazon ou à une échelle. Vous n’avez pas besoin de les acheter vous-même !

Les inconvénients.

Si vous êtes très attaché(e) à votre confort, au sentiment d’avoir la paix et à l’intimité, la colocation n’est peut-être pas la meilleure option pour vous. Après tout, c’est un mode de vie où il est plus difficile d’avoir la maison pour soi. Oui, vous aurez votre propre chambre et peut-être même votre propre salle de bains, mais il y a de fortes chances que vos colocataires aient pris possession de la cuisine au moment où vous voudrez commencer à cuisiner.

Il est possible que votre style de vie ne corresponde pas à celui des autres : vous aimez vous coucher tôt, mais votre colocataire rentre tard et vous avez le sommeil léger ? Ou vous êtes très économe en énergie, mais vos colocataires aiment souvent laisser la lumière allumée ? Cela peut certainement provoquer des conflits. Il est donc important de prendre des dispositions claires avec tous vos colocataires.

Ce problème se pose moins dans le cas de l’habitat communautaire, puisque chaque famille dispose de sa propre maison avec plusieurs chambres privées.

Cela vaut donc la peine de peser le pour et le contre et de choisir ce qui vous convient le mieux !

Les projets.

Comme vous pouvez l’imaginer, il y a beaucoup de projets liés au cohabitât actuellement. Vous les trouverez un peu partout en France (et à l’étranger). Vous trouverez de nombreux sites web dédiés à ces projets immobiliers. Si vous souhaitez mettre votre maison ou votre terrain à la disposition du cohabitât, il est très important de vérifier si vous pouvez diviser votre maison ou votre terrain. Vous pouvez en faire la demande auprès de votre commune.

Si vous êtes toujours en quête d’inspiration, vous pouvez rechercher en ligne des groupes d’initiative et de démarrage pour le co-hébergement.

Que vous partagiez vos frais d’énergie ou que vous viviez seul(e) : avec Mega Énergie, vous êtes sûr(e) d’obtenir des tarifs plus bas ! Si vous n’êtes pas encore client(e), jetez un coup d’œil à notre outil de comparaison pour voir combien vous pouvez économiser chez nous !