Je consomme plus que mon voisin. Pourquoi ?

je consomme plus que mon voisin

On ne va pas se mentir, le sujet de la facture d’énergie peut vite devenir « délicat », et plus encore lorsqu’on commence à comparer cette dernière à celle de ses voisins. Comment expliquer que la facture de Paul au 2ème étage soit moins élevée que celle de Jeanne au 6ème ?

Mega Energie vous éclaire sur le sujet et vous aide à vous situer en tant que petit, moyen ou gros consommateur.

Bien souvent, et comme Monsieur Tout Le Monde, lorsqu’on reçoit une facture, on a tendance à rester bloqué sur le montant affiché. On oublie de confronter ce dernier à notre comportement de consommateur. Comparer sa facture à celle des voisins est par conséquent loin d’être la meilleure idée qui soit puisque la consommation énergétique est forcément corrélée aux habitudes quotidiennes de chaque ménage.

Pour vous donner une idée, la consommation moyenne d’électricité des ménages français (2,4 personnes) est estimée à +/- 4.400 kWh par an. Il ne s’agit bien entendu là que d’une moyenne. D’un ménage à l’autre, cette estimation peut varier plus ou moins fortement. Comment l’expliquer ? Dans cet article, nous vous donnons certains éléments de réponse pour vous aider à comprendre d’où viennent ces disparités.

Votre comportement en tant que consommateur d’électricité.

Il est bien normal de penser que d’un voisin à l’autre, la consommation doit être plus moins identique. A fortiori lorsqu’on vit en appartement. C’est un peu plus compliqué que cela. Avant de s’alarmer devant une facture plus élevée que le voisin de palier, il convient de se poser les bonnes questions et d’analyser réellement son comportement de consommation.

Plusieurs facteurs entrent effectivement en ligne de compte.

Si l’on commence par analyser votre montant de votre mensualité, il faut savoir que celui-ci dépend :

  • De votre habitation en tant que telle – (est-ce qu’on parle d’une maison ou d’un appartement ?) ;
  • Sa superficie ;
  • La qualité de son isolation ;
  • Du nombre de pièces ;
  • De l’agencement des pièces ;
  • De son exposition ;
  • Du type de compteur dans votre habitation.

Ensuite, vient l’analyse des habitudes de consommation de votre ménage. Celles-ci auront un impact considérable sur votre facture :

  • Combien de personnes vivent au sein de votre habitation ?
  • Avez-vous une utilisation (excessive) de certains appareils électriques et à quel moment (heures creuses ou heures pleines ?)
  • De quel système êtes-vous équipé en termes de chauffage ? La présence ou non d’un système de chauffage électrique provoquera des écarts considérables d’un point de vue consommation.
  • A quel moment êtes-vous le plus souvent chez vous ? En soirée et le week-end uniquement ? Tout le temps ? Jamais ?

A quel profil de consommateur correspondez-vous ?

Afin de pouvoir comparer les prix de l’électricité facilement et sur une base commune entre les différents fournisseurs d’énergie, la CRE (Commission de régulation de l’énergie) a fixé la consommation d’électricité moyenne pour un ménage à 4529 kWh/an. Votre consommation correspond-elle à la moyenne nationale ? Consommez-vous moins ou au contraire beaucoup plus ?

  • Nous considérons qu’un petit consommateur s’apparente à une personne seule vivant en appartement ou à un étudiant vivant dans un studio. Nous estimons la consommation de ce type de profils (avec des besoins normaux) entre 600 kWh et 1200 kWh.
  • Vient ensuite le consommateur moyen, c’est-à-dire un ménage avec une consommation moyenne de 4400 kWh.
  • Le « gros » consommateur est quant à lui associé à une famille « grosse » consommatrice avec une consommation pouvant s’élever jusqu’à 7500 kWh. Il peut également s’agir d’un consommateur qui n’a recours qu’à l’électricité uniquement et ce même pour se chauffer. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que ce type de profils passe même la barre des 12.500 kWh.

Ce dernier exemple prouve bien que même s’il peut être intéressant de prendre comme point de comparaison la moyenne nationale et/ou de se catégoriser dans un profil de consommateurs, chaque cas reste différent et englobe une multitude facteurs plus ou moins importants.

Des exemples concrets…

consommation énergie écrans

Prenons des situations de consommation concrètes, qui vont sans doute vous paraître anodines mais qui en disent long sur votre consommation et déterminent le montant de votre mensualité que vous payez périodiquement.

  • Cela vous fera sans doute sourire mais votre consommation peut être plus ou moins impactée par la récurrence à laquelle vous invitez des convives chez vous. Est-ce que vous invitez 1-2 personnes de temps en temps ou 10 personnes tous les vendredis ? S’agit-il de soirées TV ou de soirées à la lueur des bougies ?
  • L’équipement plus ou moins important de votre résidence est aussi une bonne indication de votre consommation : avez-vous une piscine, un aquarium, une voiture électrique, … ? Utilisez vous des systèmes de chauffages d’appoint ? (Chaufferette, poêle électrique, etc.), il faut savoir que tous les appareils possédant une résistance sont considérablement énergivores.
  • Votre système de chauffage rentre également en ligne de compte ; vous chauffez-vous au gaz ou au mazout ?
  • Qu’en est-il de votre comportement en matière d’écrans ? Etes-vous ultra équipé ; vous avez une tablette, une ou plusieurs télévisions, un ou plusieurs ordinateurs ? Ou bien vous ne possédez rien de cela si ce n’est un smartphone ? Saviez-vous qu’un ordinateur de bureau, un PC portable, une télévision, un décodeur et une console de jeux peuvent consommer jusqu’à 1000 kWh/an, ce qui correspond à quasi ¼ de la consommation moyenne annuelle d’un ménage français.
  • Quel type d’ampoules utilisez-vous pour vos luminaires ? Des LEDs uniquement ? Leds et lampes économiques ? Des halogènes ?
  • Etes-vous détenteur de panneaux solaires ? Produire sa propre électricité permet de réduire sa dépendance au réseau électrique.
  • Toutes ces questions vous permettront de réaliser quel type de consommateurs vous êtes, voire même d’adapter votre comportement pour faire des économies ?

Au final si votre voisin consomme moins que vous, c’est peut-être parce qu’il a déjà mis en place des habitudes de consommation intelligentes pour faire des économies ?

Enfin, n’hésitez pas à recourir à notre outil de simulation. Au moyen d’un certain nombre de questions, celui-ci pourra vous donner une assez bonne indication de votre consommation.