Faire des économies d’énergie au travail.

Depuis plusieurs mois maintenant, la plupart d’entre nous ont enfin repris le chemin du bureau. Que vous vous rendiez sur votre lieu de travail tous les jours ou seulement quelques jours par semaine, il est important d’y maîtriser votre consommation d’énergie. Suivez nos conseils !  

Le chauffage.  

thermostat

Dans la majorité des entreprises, quel que soit le secteur d’activité, le chauffage représente au moins 50% des dépenses énergétiques. Afin de limiter cette consommation bien souvent inutile, il est important de prendre quelques habitudes simples.   

Par exemple, éteindre les radiateurs lorsque vous ouvrez les fenêtres ou encore, fermer les portes entre les différents espaces pour éviter les déperditions de chaleur. C’est bien sûr plus compliqué dans les espaces de travail ouverts de type “open space”.   

Essayez de régler correctement le thermostat, s’il y en a un. La température recommandée pour un environnement de travail sain se situe entre 19 et 21°C, surtout pas plus. D’autant plus si vous êtes nombreux sur votre lieu de travail, une température plus élevée sera simplement désagréable. Diminuer le chauffage d’un seul degré peut engendrer une économie annuelle allant jusqu’à 7%.   

L’éclairage.  

éteindre les lumières

Autre poste très énergivore au sein des bureaux d’une entreprise, ce sont bien sûr les éclairages. Bien souvent, lorsque vous arrivez au bureau, les lumières sont allumées et lorsque que vous terminez votre journée, eh bien, elles le sont toujours. C’est évidemment nécessaire lors des journées plus sombres, surtout en automne et en hiver. Mais à d’autres moments de l’année, la lumière du jour suffit amplement à éclairer votre bureau et c’est souvent bien plus agréable que la lumière artificielle, d’ailleurs. Quand c’est possible, pensez donc à éteindre les lumières du bureau et à dégager les fenêtres afin de laisser entrer un maximum de lumière.   

Les équipements de bureau et appareils électroniques.  

Aujourd’hui il est impossible (ou presque) de passer à côté de l’utilisation des outils informatiques au bureau. On ne peut évidemment pas s’en passer. Ils représentent toutefois une consommation d’énergie conséquente. Pour commencer, si c’est possible, optez pour des ordinateurs portables plutôt que des ordinateurs fixes, qui consomment jusqu’à 50% plus ! Ensuite, il est également important de prendre quelques habitudes simples afin de limiter la consommation des appareils électroniques du bureau :   

  • Utilisez des multiprises à interrupteur afin de pouvoir tout éteindre grâce à un seul bouton lorsque vous quittez le bureau.  Cela évitera que des appareils restent en veille et ne consomment inutilement durant la nuit. 
     
  • Ne laissez pas des appareils en veille ou branchés, en fin de journée. Même si vous ne disposez pas de multiprises à interrupteur, pensez à éteindre et débrancher les appareils qui n’ont pas besoin de l’être durant votre absence du bureau. Par exemple votre écran. 
     
  • Si vous avez un photocopieur, pensez également à l’éteindre en fin de journée et à ne pas le laisser en veille.  
  • Si vous pensez à imprimer ou photocopier des documents, assurez-vous que ce soit nécessaire. Vous éviterez de consommer de l’énergie et du papier, peut-être inutilement.  

La pollution numérique.  

pollution numérique

On n’y pense pas toujours et pourtant elle est aujourd’hui bien présente et responsable d’une grande quantité d’émission de CO2. La pollution numérique c’est l’énergie qui est consommée par l’utilisation de produits numériques comme par exemple le stockage d’e-mails ou encore la manière dont vous naviguez sur internet.   

Pour réduire votre pollution numérique, quelques conseils simples :   

  • Videz votre boîte mail : un e-mail consommerait 10g de CO2 par an, soit, la consommation d’une ampoule basse consommation pendant une heure. Maintenant, faites le calcul, combien d’e-mails avez-vous actuellement dans votre boite de réception ? Et combien pourraient être supprimés ? Le calcul est vite fait et en plus, vous vous y retrouverez plus facilement en faisant un petit tri.  
  • Naviguez de façon plus durable : si vous voulez réduire votre consommation d’énergie, cela passe également par là. Eh oui, évitez de multiplier les onglets ouverts en même temps, mais également la quantité de documents que vous sauvez dans le cloud ou encore, le nombre de recherches que vous faites sur les moteurs de recherche. Par exemple, Google Chrome (qui serait le navigateur le plus énergivore), consommerait 27Wh pour 1000 pages vues. Si vous connaissez le site que vous souhaitez consulter, évitez donc de passer par un moteur de recherche, c’est une économie d’énergie facile.  
  • Réduisez la taille de votre signature d’e-mail. Allez à l’essentiel, les textes trop longs prennent beaucoup de place dans la boîte de réception du destinataire, et comme nous l’avons dit, chaque e-mail envoyé/reçu/stocké consomme de l’énergie et plus le texte est long, plus il consomme.  

Pour terminer…  

Vous avez pu le voir, faire des économies d’énergie au bureau passe par des conseils très simples. En réalité, il s’agit simplement des mêmes conseils que nous vous donnons pour votre habitation privée. Cependant, il n’est pas rare que l’on soit moins regardant concernant nos habitudes quand nous ne sommes pas à la maison, n’est-ce pas ? Alors pensez à garder les mêmes bonnes habitudes que vous soyez à la maison, ou au bureau. Peut-être que cela n’impacte pas directement votre portefeuille, mais cela joue par contre sur votre bien-être au travail et celui de vos collègues, mais également sur la réduction des émissions de carbone, et ça, c’est essentiel pour la protection de la planète.   

Vous voulez plus de conseils pour faire des économies d’énergie ? Consultez notre blog régulièrement !