Comment réduire son empreinte carbone.

empreinte carbone

Bien souvent, nous n’avons aucune idée de l’origine de ce que nous mangeons ou des produits que nous utilisons au quotidien. Souvent, ils ont déjà parcouru bien des kilomètres avant de nous parvenir. Nous vous disons pourquoi c’est important de réduire son empreinte écologique et comment y parvenir.

La neutralité climatique, c’est quoi ?

En 2019, L’Union Européenne a signé le Pacte Vert. Celui-ci a pour objectif d’atteindre la neutralité climatique (ou neutralité carbone) d’ici 2050.

Qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Cela signifie que l’objectif est d’atteindre un équilibre entre l’émission de gaz à effet de serre et l’absorption de celui-ci par l’atmosphère. Comment l’atmosphère peut-elle absorber les gaz à effet de serre ? Eh bien, grâce à ce que l’on appelle les puits de carbone naturels, dont les principaux sont le sol, les forêts et les océans.

Selon les calculs des climatologues, les puits naturels sont capables d’absorber jusqu’à 11 gigatonnes de CO2 par an. Or, en 2019, la quantité de CO2 émise mondialement était de 38 gigatonnes. Ce surplus de CO2 qui reste en quelque sorte coincé dans l’atmosphère est le responsable de catastrophes climatiques comme des inondations, des feux de forêts, etc.

C’est pourquoi il est essentiel de réduire notre émission de dioxyde carbone afin d’atteindre la neutralité climatique, pour préserver la planète et notre futur.

Par où commencer ?

Il est évident que les plus grands émetteurs de carbone sont les grandes industries. Ce sont elles qui doivent réduire drastiquement l’émission de carbone dans leur processus de production (quel que soit le domaine). Toutefois, chaque citoyen(ne) peut, à sa mesure, réduire son empreinte carbone par de simples gestes du quotidien.

L’alimentation.

Un des points sur lequel nous pouvons faire des efforts chaque jour, c’est bien notre alimentation. Comment ? Voici quelques exemples :

  • Consommez des aliments locaux, cela évite les transports et les emballages inutiles et cela favorise les producteurs de votre région.
  • Préférez les magasins « en vrac » afin de limiter les emballages au maximum.
  • Mangez des produits de saison, c’est meilleur en goût, pour la santé et pour la planète ! (Calendrier des fruits et légumes)
  • Utilisez une gourde ou un mug à café réutilisables plutôt que jetables.
  • Mangez moins ou pas de viande.
  • Ne jetez pas de nourriture : vérifiez votre frigo et vos placards avant d’aller faire vos courses, cela vous évitera d’acheter des aliments dont vous n’avez pas besoin.

Le ménage.

Il est également possible de faire pas mal d’efforts en ce qui concerne les produits et outils ménagers. Tout d’abord, préférez le savon solide pour nettoyer votre intérieur. Vous pouvez opter pour du savon de Marseille en pain ou encore du savon noir. Ces produits naturels permettent de nettoyer à peu près toutes les surfaces. La version solide dure d’ailleurs beaucoup plus longtemps qu’un savon liquide et cela prend moins de place dans votre armoire. Que demander de plus ?

loofah

Vous vous demandez s’il existe un alternative naturelle et neutre en carbone pour remplacer vos éponges synthétiques ou naturelles ? Eh bien oui ! Avez-vous déjà entendu parler du loofah ? Cette drôle de courge aux fibres denses qui servent d’éponges naturelles dans de nombreux pays d’Afrique et d’Asie depuis des millénaires. Elle peut tout aussi bien servir pour les soins de la peau que pour l’entretien de la maison. C’est possible de le faire pousser soi-même à la maison dans son jardin ou en pot. Génial non ?

Enfin, évitez tant que possible les matériaux jetables, que ce soit l’aluminium ou les emballages en plastique. Préférez les récipients réutilisables (si possible en verre) ou les mouchoirs en cire d’abeille pour conserver les aliments. Fabriquez votre propre détergent à partir de quelques produits de base (vinaigre, bicarbonate de soude, citron) et si vous souhaitez l’acheter, alors achetez-le en vrac.

Les vêtements.

recyclage

Lorsque vous avez besoin (ou envie) de vous offrir un nouveau vêtement, là aussi, pensez durable. Essayez, dans la mesure du possible, de choisir des pièces fabriquées avec des matériaux durables, recyclés ou non et dans des usines ou ateliers de fabrication qui respectent l’environnement et leur personnel.

Une autre possibilité est d’acheter des vêtements de seconde main. C’est encore plus durable car ces articles ont déjà été produits. De plus, vous pourrez en général faire une belle économie.

Les transports.

vélo ville

On le dit assez, il faut essayer de réduire l’utilisation de la voiture. C’est encore plus vrai pour les courtes distances. Vous allez acheter le pain à la boulangerie à quelques minutes de chez vous ? Allez-y à pied ou à vélo ! Ça ne prendra surement pas plus de temps qu’en voiture (le temps de trouver une place de stationnement et sans compter le trafic) et en plus, vous prendrez un peu d’air. Et puis, cela fera un petit peu d’exercice, ce n’est jamais négligeable.

Si vous devez faire de longues distances, préférez le train si c’est possible ou si vous devez prendre votre voiture, essayez de faire du covoiturage. Il vaut mieux quatre personnes dans une même voiture que quatre personnes seules dans quatre voitures différentes, non ?

L’énergie.

Chaque mois, nous vous donnons des conseils pour diminuer votre consommation d’énergie et donc, vos factures. Réduire sa consommation énergétique, c’est non seulement un geste pour son portefeuille, mais aussi pour l’environnement. Ainsi, tout le monde est gagnant. Voici quelques conseils faciles à appliquer et qui feront la différence :

Les déchets

zéro déchet

Le dernier point qui peut faire la différence sur votre empreinte écologique, c’est la gestion de vos déchets, y compris des déchets numériques. Vous le savez, réduire ses déchets ménagers, surtout en ce qui concerne le plastique, c’est essentiel et pas si compliqué.

La tendance du zéro déchet est d’ailleurs très présente de nos jours, et à juste titre lorsque l’on voit la quantité de déchets que chaque ménage produit sur une année. Une grande partie de ceux-ci pourrait aisément être évitée par de simples gestes.

Enfin, quand on parle de déchets, on ne pense pas toujours à la pollution numérique causée par l’utilisation que nous faisons de nos appareils électroniques tel que notre smartphone ou notre ordinateur. Là aussi, il est possible de réduire notre consommation d’énergie assez facilement, par exemple, en ne stockant pas trop d’e-mails inutiles dans notre boîte de réception ou en supprimant les applications qu’on n’utilise pas sur notre smartphone.

Pour terminer…

Vous pouvez le voir, c’est donc possible d’avoir un vrai impact sur votre empreinte carbone grâce à de simples gestes quotidiens. Même si ces gestes peuvent sembler une goutte dans l’océan, ce sont les actions de chacun qui permettront d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Pour avoir une meilleure idée de votre empreinte carbone annuelle, vous pouvez utiliser le calculateur.