Comment réduire le gaspillage alimentaire ? 

gaspillage alimentaire

Chaque année, des tonnes de produits alimentaires sont produits et jetés dans le monde. Quelles sont les causes et conséquences du gaspillage alimentaire ? Et surtout, comment réduire ce gaspillage à la maison ? Nous vous en disons plus. 

Le gaspillage alimentaire en France, c’est plus de 10 millions de tonnes de produits chaque année. Pour vous donner une idée plus claire, cela représente environ 16 milliards d’euros, qui partent directement à la poubelle, chaque année. C’est un peu comme si chaque citoyen français, jetait chaque année, 250€.  

Le gaspillage alimentaire c’est quoi ? 

Ce que l’on nomme “gaspillage alimentaire”, c’est la perte de nourriture prévue pour la consommation humaine. Cette perte peut avoir lieu durant toute la chaîne alimentaire : durant la production, le stockage, le transport ou encore chez le consommateur ou en magasin.  

Il ne faut donc pas confondre gaspillage alimentaire et la quantité de déchets alimentaires qui sont produits par les aliments comestibles. 

Quelles sont les causes de ce gaspillage ? 

Les causes sont aussi multiples que les intervenants dans la chaine alimentaire. Citons par exemple les produits qui ne remplissent pas certains critères de taille, de forme ou d’aspects, qui sont automatiquement jetés et considérés comme impropres à la vente. C’est très souvent le cas lors de la récolte de fruits et de légumes. Il peut également survenir des manipulations ou des imprévus de stockages inadaptés qui engendrent la perte de beaucoup de produits. Toujours au niveau du stockage, il arrive qu’un excès de stock ou des dates de péremption provoquent un gaspillage important. 

Enfin, au niveau des consommateurs, citons la mauvaise conservation des aliments ou encore l’achat de trop grandes quantités de denrées alimentaires, qui entrainent également leur perte.  

Qui est responsable du gaspillage alimentaire ? 

Comme nous l’avons dit, le gaspillage alimentaire intervient à tous les niveaux des maillons de la chaîne alimentaire. Toutefois, selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), le gaspillage se répartirait comme suit :  

  • La production agricole et la transformation représentent 32% et 21% du gaspillage. 
  • La distribution et le transport représentent 14% du gaspillage. 
  • La péremption et la mise en rebut de produits dans la restauration représentent 14% du gaspillage. 
  • Le gaspillage alimentaire à domicile constitue 19%.  

En France, la phase de consommation (les deux derniers points) représente environ 30kg de gaspillage par personne et par an. Dans ces 30kg, on compte environ 7kg de déchets alimentaires non consommés, encore emballés. C’est donc énorme ! 

Quelles sont les conséquences du gaspillage alimentaire ? 

Le gaspillage alimentaire a des conséquences à divers niveaux. Tout d’abord, le gaspillage alimentaire est une perte économique conséquente. Au niveau de la production des denrées alimentaires, le gaspillage est répercuté sur le prix de vente. Pensez à tous ces fruits et légumes qui sont produits et jetés car ils ne correspondent pas aux standards pour être vendus. Bien entendu, les producteurs doivent ont dépensé de l’argent, de l’énergie, des moyens pour les produire, même s’ils ne seront pas vendus. Cette perte est donc répercutée sur le prix de vente. Pour les consommateurs, sans surprise, acheter des produits qui ne seront pas consommés et jetés, c’est une perte financière nette.  

Ensuite, le gaspillage alimentaire est une aberration écologique. Nous utilisons de l’espace, de l’énergie et des ressources pour produire des aliments qui ne seront pas consommés. C’est sans compter également les pollutions que cela engendre. L’ADEME estime que l’empreinte carbone annuelle française liée au gaspillage alimentaire serait de 15,5 millions de tonnes de CO2

Enfin, l’impact social du gaspillage alimentaire est quant à lui, absurde. En effet, alors que nous produisons et gaspillons des tonnes d’aliments, aujourd’hui encore, une personne sur 9 dans le monde, ne mange pas à sa faim. Ainsi, réduire le gaspillage alimentaire permettrait la diminution du prix de vente et donnerait accès aux plus démunis, à certaines denrées. 

Comment réduire le gaspillage alimentaire, à notre échelle ? 

Bien évidemment, à notre petite échelle, nous ne pouvons pas faire changer les méthodes de production des industries agroalimentaires ou encore sur le transport. 

En revanche, nous avons un grand rôle à jouer dans la diminution du gaspillage alimentaire au niveau privé, en changeant notre façon d’acheter et de consommer.  

Il est intéressant de savoir qu’au niveau des consommateur, les denrées gaspillées sont surtout des restes de repas (24%), des fruits et légumes (24%), des produits entamés (20%), des produits non déballés (18%) et du pain (14%).  

Ainsi, voici quelques conseils pour diminuer ce gaspillage alimentaire et par la même occasion, vos dépenses:  

  • Lors des courses : pensez à établir une liste des aliments dont vous avez besoin et vérifiez ce dont vous disposez déjà chez vous. Vous éviterez ainsi les doublons dans vos armoires ou votre frigo. Il faut mieux faire plusieurs fois des petites courses plutôt que des grosses courses une fois par semaine et jeter une grande partie ! 
  • Lors du rangement : on le sait, les aliments qui se trouvent dans le fond du frigo ou de l’armoire sont souvent ceux qui vont finir à la poubelle. Lorsque vous rangez vos courses, pensez donc à remettre vers l’avant les aliments qui étaient déjà là !  
  • En cuisine : cela peut sembler évident (mais ça ne l’est pourtant pas toujours), mais cuisinez ce qui va périmer en premier. De plus, cuisez la bonne quantité. Cela ne sert à rien de cuire l’entièreté du paquet de pâtes si vous n’avez pas l’intention d’en remanger le lendemain par exemple. Si vous avez des restes, vous n’avez peut-être pas envie de remanger la même chose le lendemain, mais certains plats peuvent tout à fait être congelés et consommés plus tard. 

Pour terminer…

Vous l’aurez compris, le gaspillage alimentaire représente une catastrophe aussi bien économique qu’écologique et sociale. Toutefois, même à notre niveau, il est possible de faire évoluer les choses et de faire attention à notre manière de consommer. Pensez donc à mettre en application nos conseils, cela vous permettra de limiter le gaspillage alimentaire chez vous, de réduire votre empreinte carbone et en plus de faire pas mal d’économies.

Pour plus de conseils durables ou pour faire des économies d’énergie, consultez notre blog régulièrement.