Comment identifier les appareils énergivores dans sa maison ?

Vous venez de recevoir votre facture de régularisation et c’est la douche froide. Vous avez largement dépassé le budget que vous vous étiez fixé(e). Mais où sont passés tous ces kWh ?

Chez Mega Énergie, nous désirons vous éviter toute mauvaise surprise. Dans cet article, nous vous aidons à identifier ces “pertes de courant” et vous proposons des solutions pour réduire votre consommation.

Une « fuite » d’électricité n’est pas toujours facile à détecter. Bien souvent, on ne se rend même pas compte des pertes électriques qui surviennent dans nos habitations… Jusqu’au moment où arrive la facture annuelle ! Mais alors, comment trouver une perte de courant et reprendre le contrôle sur sa consommation ? Voici nos astuces.

Identifier les appareils les plus énergivores.

Une fuite d’électricité est souvent à l’origine d’une hausse de la consommation. Cette dernière peut par exemple venir de vos appareils électroménagers énergivores. Afin de la réduire, il faut pouvoir identifier précisément les appareils les plus gourmands et trouver des solutions pour mieux les utiliser.

Chez Mega Énergie, nous avons dressé une liste de suspects qui pourraient être à l’origine de votre facture salée. Menons l’enquête !

Les suspectsConsommation annuelle moyenneConseils pour réduire la consommation
Le four1000 kWh/an- Opter pour un four à chaleur tournante ou un four à micro-ondes qui réduit le temps de cuisson et la consommation d’électricité de près de 75%
- Éteindre le four en fin de cuisson
Le chauffe-eau et le radiateurPlus de 1000 kWh/an- Favoriser les douches aux bains
- Baisser le chauffage et améliorer l'isolation du logement
Les plaques de cuissons500 à 1000 kWh/an- Adapter la taille des casseroles à celle des plaques
- Mettre un couvercle pour que ça chauffe plus vite
- Éteindre la plaque un peu avant la fin de la cuisson
La climatisation500 à 1000 kWh/an- Fermer les fenêtres, volets, rideaux pour conserver la fraîcheur
- Les ouvrir la nuit pour créer un courant d'air
Le sèche-linge350 à 4000 kWh/an- Privilégier un sèche-linge relativement récent - plus le modèle sera ancien, plus le nombre de kWh consommé sera élevé
- Essorer le linge avant de le mettre au sèche-linge
- Étendre les vêtements à l'air libre le plus souvent possible
Le réfrigérateur et le congélateur125 à 250 kWh/an- Privilégier des appareils relativement récents - les anciens consomment jusqu'à 500 kWh
- Ne pas placer l'appareil près d'une source de chaleur pour éviter une surconsommation
- Nettoyer la grille arrière régulièrement - en s'encrassant, elle peut causer une mauvaise évacuation de la chaleur et finit par entraîner un gaspillage énergétique
- Dégivrer le réfrigérateur régulièrement
Le lave-vaisselle250 kWh/an- Utiliser l'appareil quand il est plein
- Favoriser le mode "eco"
- Privilégier cet appareil à la vaisselle à la main - beaucoup plus coûteuse en eau
Le lave-linge200 kWh/an- Utiliser le cycle de 30° (qui consomme 3x moins que le cycle à 90°)
Les lampes halogènes et incandescentes200 kWh/an - Préférer les ampoules LED qui consomment moins et qui ont une durée de vie plus grande
- Privilégier l'éclairage naturel
- N'allumer que dans les endroits où on se trouve
- Toujours éteindre en quittant une pièce
L'ordinateur, la télévision, le boîtier internet100 à 150 kWh/an
Le four à micro-ondes, la cafetière, le fer à repasser, le sèche-cheveux, la console de jeux70 et 130 kWh/an
Le grille-pain, l'aspirateur, les lampes, le radio-réveil, la chaîne Hifi, l'ordinateur portable20 à 70 kWh/an
Le téléphone portable, le rasoir électrique, la tablette, l'imprimante, le ventilateur20 kWh/an

Une solution est aussi d’investir directement dans des appareils performants. S’ils sont défectueux ou non-adaptés à vos besoins, les appareils peuvent facilement entraîner une surconsommation d’énergie. Le matériel peu énergivore coûte un peu plus cher à l’achat mais permet ensuite de faire d’importantes économies. Au moment de votre achat, les classes énergétiques vous donnent des indications sur la consommation des appareils. Préférez ceux classés A+++. Ils consomment 20 à 50% d’énergie en mois que les appareils classés A+.

Les suspects qu’on a tendance à sous-estimer:

Les suspects sous estimésConsommation moyenneComparaison de consommation
La bouilloire électrique500 et 1500 watts/mois
A chaque fois que la bouilloire monte en température, elle consomme ponctuellement une grande dose d'énergie
- Plus qu'un lave vaisselle
- Autant qu'un micro-ondes
L'écran plasmaAllumé 5h30/jour = 473 kWh/an- Autant qu'un frigo combiné
Le congélateur simple201 et 350 kWh/an- Plus qu'un frigo combiné
- Autant qu'un radiateur électrique
L'ordinateur de bureauAllumé 8h/jour = +/- 600kWh/an- Plus qu'un lave-linge

A également prendre en compte dans cette analyse:

  • Les spécificités d’utilisation des appareils électroménagers. Souvent, les machines les plus énergivores s’avèrent aussi être les moins utilisées. Le fer à repasser par exemple consomme énormément mais reste un appareil qu’on utilise très peu comparé à la box internet qui, elle, consomme bien moins mais qui est constamment allumée. Au bout du compte, sur un an, c’est bien entendu la box internet qui consomme le plus. Il y a donc bel et bien un équilibre entre les appareils les plus énergivores et ceux qui le sont moins.
  • La mise en veille des appareils et les chargeurs qui restent constamment branchés. Sur une année, les appareils mis en veille représenteraient 10% de la consommation d’électricité des ménages. Sachez qu’un chargeur branché continue de consommer de l’électricité même s’il est déconnecté de l’appareil. Ce gaspillage ne serait pas signifiant (un chargeur branché pour rien consomme entre 2 et 3 kWh/an) si les ménages n’étaient pas de plus en plus connectés aux appareils électriques.

Surveiller son compteur.

Nous vous conseillons de faire régulièrement un relevé de votre compteur et de comparer les différentes relèves d’un mois à l’autre, voire même d’une année à l’autre,…  Ceci vous permettra de repérer s’il y a eu une hausse de consommation et à quelle période. Vous pourrez alors mieux comprendre votre surconsommation énergétique.

Recourir à un consomètre ou une prise intelligente.

Le consomètre vous permettra de connaître le coût de fonctionnement de vos appareils ménagers électriques (en kWh ou en euros). Cet outil s’intercale entre une prise électrique et les équipements qui y sont raccordés. Il indique précisément la consommation de ces derniers, qu’ils soient en veille ou en fonctionnement. Il vous suffit d’y paramétrer le prix exact de l’électricité fournie selon l’heure d’utilisation (cas notamment des compteurs jour/nuit). Cette mesure individualisée vous permettra de de connaître le coût exact de chaque usage de l’électricité. Il vous faudra ensuite rapporter les données obtenues au mois et à l’année. Ce calcul simple vous donne une idée précise des sources existantes d’économies d’énergie, comme des quantités d’électricité gaspillées inutilement (en laissant les appareils en veille par exemple).

En plus de mesurer la consommation de vos appareils comme l’effectue le consomètre, la prise intelligente ou le “smartplug” permet aussi de :

  • piloter l’éclairage à distance en le programmant via une app mobile;
  • contrôler l’usage d’appareils comme la télévision, la radio, etc. à distance – il est possible de programmer le lancement et la coupure de l’alimentation de ces appareils à des horaires bien précis;
  • programmer la coupure d’alimentation de tous les appareils “en veille”;
  • etc.

Nous sommes bien conscients qu’appliquer tous les conseils et astuces de cette liste non-exhaustive peut s’avérer compliqué au quotidien. Il vous reste peut-être des efforts à faire pour limiter vos dépenses énergétiques, mais vous possédez désormais quelques exemples d’actions à entreprendre pour tenter de réduire durablement vos factures d’énergie.