2020 : Les énergies renouvelables l’emportent sur les combustibles fossiles en Europe.

énergie renouvelable

En 2020, l’Europe a consommé plus d’énergie renouvelable que d’énergie provenant de combustibles fossiles. C’est une bonne nouvelle ! Nous vous en disons plus dans cet article.

Un moment historique.

On l’a constaté l’été dernier, mais c’est désormais officiel : en 2020, l’Europe a consommé pour la première fois plus d’énergie verte que d’énergie fossile. 38% de notre énergie provenait de sources renouvelables, contre 37% de combustibles fossiles, selon le magazine économique américain Forbes.

Forbes a tiré ces conclusions d’une publication du groupe de réflexion britannique Ember et du groupe de réflexion allemand Agora Energiewende. La production d’énergie éolienne a augmenté de 9% et celle d’énergie solaire de 15%, soit un total de 51 térawattheures en plus d’énergie renouvelable. Pour la première fois, l’Allemagne et l’Espagne ont elles-mêmes produit plus d’énergie renouvelable que d’énergie grise.

La transition énergétique européenne.

Malheureusement, la transition énergétique de l’Europe progresse encore trop lentement. L’UE s’est fixé pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici à 2030 et de devenir totalement neutre sur le plan climatique d’ici à 2050. Pour atteindre ces objectifs, nous devons accélérer la transition énergétique. Néanmoins, les experts sont positifs : l’année dernière, par exemple, la production d’électricité était 29% plus verte qu’en 2015 et la production de charbon a diminué de moitié par rapport à cette année-là.

De plus en plus de sources d’énergie renouvelables sont développées, mais l’énergie éolienne et l’énergie hydraulique sont les principales causes du déclin de la production d’électricité à partir du charbon. C’est ce que dit Dave Jones, analyste principal en électricité chez Ember. L’année dernière, environ un cinquième de toute l’énergie européenne a été produite à partir de l’énergie éolienne et hydraulique.

Ces changements sont-ils le résultat des incertitudes économiques engendrées par la crise Corona ? Verrons-nous cette année une nouvelle augmentation de l’énergie basée sur le charbon ? Jones pense qu’une légère augmentation est possible, mais serait seulement temporaire.

Action climatique.

Patrick Graichen, directeur d’Agora Energiewende, estime que la reprise économique ne doit pas ralentir l’action climatique. Il est partisan d’une politique climatique forte, telle que le Green Deal européen. Avec ce plan d’action, il veut rendre l’économie européenne durable.

Malgré la croissance rapide des énergies renouvelables, il reste encore beaucoup à faire, souligne M. Graichen, notamment tripler la production actuelle d’énergie renouvelable. C’est la seule façon d’atteindre une production annuelle de 100 térawattheures. C’est ce qu’il faut pour devenir totalement neutre sur le plan climatique. À titre de comparaison, les États membres de l’UE ne réalisent actuellement que 75 térawattheures.

Qu’en est-il des États membres de l’UE qui émettent encore le plus de gaz à effet de serre ? Il y a environ trois ans, il s’agissait de l’Allemagne, de l’Espagne et des Pays-Bas. Cependant, ils ont considérablement réduit leur production de charbon et prévoient de l’arrêter complètement. La Pologne et la République tchèque comptent désormais parmi les plus grands producteurs de charbon en Europe.

Plus d’énergie éolienne et solaire d’ici 2025.

Les partisans d’une économie à faible émission de carbone ont d’autres bonnes nouvelles : l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) prévoit une forte augmentation du nombre de générateurs d’énergie éolienne dans l’UE cette année, notamment en France, en Pologne et au Danemark. La production d‘énergie solaire pourrait augmenter encore plus rapidement, jusqu’à 16%. L’Allemagne et la France ouvriront d’immenses installations pour la production d’énergie solaire en 2021. L’utilisation des sources d’énergie alternatives en général devrait augmenter chaque année jusqu’en 2025 au moins.

Vous souhaitez rester informé des développements dans le secteur de l’énergie ? Alors n’oubliez pas de visiter la page d’accueil de notre blog !